Accueil » Finance » Comment réussir sa simulation de prêt immobilier

Comment réussir sa simulation de prêt immobilier

réussir simulation de pret immobilier

Avant de demander un prêt immobilier, il est toujours bien de faire une simulation. La disponibilité des simulateurs de prêt en ligne facilite de plus en plus les choses. Si vous envisagez de demander un prêt immobilier, découvrez ici comment réussir votre simulation.

Choisir le type de projet immobilier

Même si vous pouvez utiliser un simulateur de prêt immobilier pour aller plus vite, vous aurez quand même besoin d’avoir quelques informations sous la main. Pour réussir votre simulation, vous devez avoir une idée fixe du type de projet immobilier dans lequel vous voulez vous lancer. Est-ce qu’il s’agit d’un achat de maison, de terrain puis de construction ? Est-ce que vous voulez un bien ancien ou neuf ? Envisagez-vous de faire du bien votre résidence principale ou secondaire ?

conseil pour simuler un prêt immobilier

Autant de réponses sont à trouver pour être sûr de prendre en compte tous vos besoins. En effet, une résidence principale nécessite plus d’investissement qu’une résidence secondaire et un bien neuf coûte généralement plus cher qu’un bien ancien. Une erreur sur l’une de ces questions pourrait donc fausser entièrement la simulation.

Rassembler les données sur sa situation financière

La situation financière de l’emprunteur est généralement ce qui fait se décider une banque. Vous devez donc rassembler l’essentiel des données sur votre situation financière :

  • quel est le montant de votre salaire ;
  • avez-vous des sources de revenus complémentaires ?
  • quelles sont vos charges fixes ?
  • avez-vous un CDI ou un CDD ?
  • est-ce que vous voulez emprunter seul ou avec un co-emprunteur ?
A lire aussi  Gaddin, solution pour obtenir revenus complémentaires

Ces données vous permettront d’estimer votre capacité d’emprunt. Si elle vous apparaît comme trop faible par rapport au montant que vous envisagez de demander, vous pourriez y remédier. Ceci, en réduisant vos charges ou en augmentant vos revenus.

Quel est le montant de votre apport personnel ?

Depuis de longues années, les banques exigent un apport personnel à l’emprunteur. Le montant de cet apport varie en fonction du coût total du projet. Il doit être assez important pour prouver votre détermination et inciter la banque à tailler de l’importance à votre demande.

Cet apport peut par exemple représenter 10 % du coût total de l’opération immobilière voire plus. Cette somme servira à régler les dépenses supplémentaires comme les frais de notaire ou encore l’assurance-emprunteur.

Choisir un type de taux et une durée pour le prêt

Chaque année, le taux moyen de prêt connaît une hausse ou une baisse. En 2021, il a connu une baisse et se retrouve selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, à 1,06 % depuis juin. En profitant d’un tel taux, vous pourriez avoir moins de difficulté à rembourser votre prêt.

Pour ce qui est de la durée du prêt, sachez que plus elle est longue et plus le taux du prêt évoluera. Vous êtes libre de choisir la durée du prêt qui peut aller jusqu’à 25 ans. Avant de simuler votre prêt immobilier, commencez par comparer les taux moyens en fonction du nombre d’années. Cela facilitera la prise de décision.

Ce qu’il ne faut pas oublier

En utilisant un simulateur de prêt immobilier ou en calculant soi-même, plusieurs données peuvent échapper à l’emprunteur. Voici alors quelques choses à ne pas oublier.

A lire aussi  Coopanet : une banque aux valeurs de solidarité

Les frais de notaire

Les frais de notaire sont très tôt oubliés lors de la simulation de prêt immobilier. En effet, un doute persiste généralement sur qui se chargera de les régler, serait-ce le vendeur ou l’acheteur ? Dans le cas où c’est l’acheteur et donc l’emprunteur, il faudra prévoir environ 5 % du coût total de la transaction comme frais de notaire. Pour une estimation proche de la réalité, des calculateurs de frais de notaire sont aujourd’hui disponibles sur le net, et ce, gratuitement.

L’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur n’est en rien une obligation légale. Cependant, elle est devenue une exigence des banques. Ces dernières veulent être sûres de récupérer l’entièreté de la somme empruntée quelle que soit la situation future de l’emprunteur. Vous ne pourrez donc pas y déroger.

Par contre, vous pouvez faire quelques économies. Généralement, l’organisme emprunteur propose une formule d’assurance, mais dans bien des cas, elle s’avère plus chère. Vous avez la possibilité de souscrire à l’assurance emprunteur hors de l’organisme emprunteur. Il faudra alors prévoir pour ces frais, environ 1/3 du montant total du prêt.
Ce qui est loin d’être négligeable. On conclut donc qu’en l’absence de cette donnée, la simulation de prêt immobilier reflétera peu la réalité.

2 thoughts on “Comment réussir sa simulation de prêt immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *