Accueil » Entreprise » Comment créer votre société à Dubaï ?

Comment créer votre société à Dubaï ?

création de société à dubai

Dubaï, première ville des Emirats Arabes Unis, est devenu depuis la fin du XXe siècle la terre promise de tous les investisseurs. Cette ville attire chaque année de milliers d’investisseurs étrangers qui rêvent d’y trouver leur el Dorado. Il en est ainsi à cause du climat des affaires qui est très favorable à l’éclosion de tout genre de business. Ces derniers sont tout aussi grands que diversifiés.

Les préalables à faire avant la création de l’entreprise proprement dite

Si la plupart des affaires marchent à Dubaï, il n’est pas le fruit d’un heureux hasard. En dépit de tout, le climat des affaires reste très concurrentiel. C’est la raison pour laquelle, il faut commencer par définir exactement la nature de l’activité que vous voulez exercer. De même, faire une étude du marché pour en connaître les chances de réussite.

création d'une entreprise à dubai

Est-ce que vous souhaitez avoir des bureaux physiques ou non ? Cette question est très importante car elle implique d’avoir du personnel à prendre en charge. Or, avoir du personnel, sous-entend créer des charges nouvelles pour la société. Au même titre, le promoteur doit pouvoir faire le choix entre du personnel originaire de son pays d’origine ou d’une des villes des Emirats Arabes Unis. Ces détails réglés, vous pourrez entamer la création proprement dite.

A lire aussi  Comment réussir l'organisation de sa salle de réunion ?

Une procédure administrative de création d’entreprise favorable

Cette procédure commence par le choix du nom de l’entreprise. Il est important de choisir un nom qui n’est pas encore utilisé par une autre société. De même, la désignation de votre entreprise ne doit pas faire référence à votre activité.

Les frais liés à la création de l’entreprise sont entièrement à la charge du promoteur qui peut opter aussi bien pour une société offshore que pour une société onshore. Louer un bureau reste une exigence administrative pour la création notamment pour les sociétés onshore.

Il est possible d’opter pour une forme d’entreprise. Les plus connues sont l’entreprise individuelle (EI) et la société à responsabilité limitée (SARL).  Une entreprise individuelle suit une procédure de création très rapide, mais elle est comporte des risques. En cas de faillite, le gérant de la société individuelle peut voir ses biens saisis.

Par contre avec la SARL, la responsabilité des associés se limite à leur part respective dans la constitution du capital de l’entreprise. La création de la SARL est faisable déjà à partir d’un capital d’1 €. Ce capital peut varier selon le secteur d’activité considéré. Ce qui signifie en réalité qu’aucun capital de création d’entreprise n’est vraiment requis.

Une condition d’âge est imposée au candidat à la création d’entreprise. Il faut avoir minimum 21 ans pour pouvoir en créer une.

La société free-zone : une forme que peut prendre votre entreprise

Lorsque votre société est free-zone, cela signifie qu’elle est enregistrée sous une forme légale assez particulière. Elle bénéficie d’avantages remarquables liées à la fiscalité et les infrastructures. Le statut juridique de zone franche permet à l’entreprise de cesser à tout moment ses activités sans être trainée devant les juridictions. Elle peut également rapatrier la totalité de ses bénéfices.

A lire aussi  Nos conseils pour réussir son bilan de compétence

Les responsables étrangers de telles sociétés bénéficient à Dubaï d’un visa long séjour allant jusqu’à 3 ans. Dans le cadre de leurs activités, ces sociétés ne sont pas soumises à des contrôles exigeants, surtout quand elles interviennent dans le commerce.

Les domaines d’activité où une licence free zone peut être délivrée, sont nombreux :

  • L’industrie ;
  • Le commerce ;
  • Le commerce général ;
  • La consultance.

La différence fondamentale entre le commerce et le commerce général se trouve au niveau du nombre d’activités. Le commerce se limite à l’import-export, la distribution et le stockage des produits alors que le commerce général embrasse tout ce que vous pouvez faire dans ce domaine précisément.

Les charges fiscales et les avantages bancaires

La spécificité de Dubaï est que les entreprises ne payent aucune taxe. Cependant, un impôt sur le bénéfice est prélevé sur les revenus des EI. Les bénéfices sont soumis à l’impôt sur les sociétés.

Pour des commerçants, des frais de douanes à hauteur de 5 % de la valeur de la marchandise est prélevée au profit des Emirats Arabes Unis. Ces frais sont restitués à l’entreprise lorsque les marchandises sont exportées vers d’autres destinations.

Dubaï dispose de l’un des meilleurs systèmes bancaires au monde. Vos transactions restent libres et rapides.

1 thought on “Comment créer votre société à Dubaï ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *